Lutte contre le gaspillage

 Amendements votés à l’Assemblée nationale : un nouveau tournant dans la lutte contre le gaspillage alimentaire

22 mai 2015 - Jeudi soir, l’Assemblée nationale a voté à l’unanimité des mesures pour lutter contre le gaspillage alimentaire qui reprennent des propositions du rapport rédigé par le Député Guillaume Garot. La prise de conscience évolue et tant mieux. Les Banques Alimentaires sont satisfaites du résultat obtenu, fruit d’un travail en commun des associations avec l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire, des élus et du gouvernement. Elles prendront toute leur part au suivi des modalités d’application du texte.

La mobilisation contre le gaspillage alimentaire au coeur de l’activité des Banques Alimentaires.
Les Banques Alimentaires sont mobilisées depuis 30 ans dans la lutte contre le gaspillage alimentaire pour combattre la précarité en France. Tous les jours, elles récupèrent des denrées qui ne sont plus commercialisables, mais toujours consommables. L’objectif des Banques Alimentaires est de distribuer aux personnes en situation de précarité alimentaire des denrées en quantité et en qualité suffisantes.
En 2014, 63 000 tonnes de denrées alimentaires soit l’équivalent de 126 millions de repas ont été récupérées auprès du monde agricole, des industries agro-alimentaires et de la grande distribution, qui à elle seule représente 34.5% des approvisionnements du réseau.

Les Banques Alimentaires soulignent l’importance des amendements votés à l’Assemblée nationale contre le gaspillage alimentaire

Hiérarchie des actions de lutte contre le gaspillage alimentaire

Les Banque Alimentaires sont satisfaites que l’Assemblée nationale ait voté une hiérarchie de valorisation des denrées alimentaires et que la priorité soit donnée avant tout à la consommation humaine. Une logique tout à fait positive qui revalorise l’aliment et rappelle la place qu’il tient dans le quotidien des Français.

Don des invendus alimentaires consommables aux associations habilitées
Avant le 1er juillet 2016, les magasins de plus de 400m² devront proposer une convention à des associations habilitées. Les Banques Alimentaires se félicitent de la mise en place d’un cadre officiel de la pratique du don alimentaire. En effet, la convention devra préciser les engagements de chacun des partenaires, la sécurité sanitaire des aliments, la traçabilité, la destination des denrées, les modalités pratiques, la qualité des aliments… Les conditions pour proposer aux personnes accueillies des produits de qualité sont ainsi mises en place. Cet amendement vient consolider les pratiques et les partenariats engagés de longue date entre les Banques Alimentaires et l’ensemble de la grande distribution.
 
Le don des produits marque distributeur est désormais largement possible.
Les Banques Alimentaires sont satisfaites de voir disparaitre les blocages contractuels pour le don des produits en marque distributeur (MDD). Cela va avoir un impact positif sur les quantités que les Banques Alimentaires vont pouvoir distribuer et ainsi répondre mieux encore aux besoins des associations.

« Le don aux associations est une des réponses à privilégier pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Ces denrées alimentaires sauvées permettent aux Banques Alimentaires d’accomplir au quotidien leur mission de lutte contre la pauvreté et d’accompagner par l’alimentation les personnes accueillies. » a déclaré Jacques Bailet, Président du réseau des Banques Alimentaires.

23/05/2015